POPSU 2

Lancé en 2010, POPSU 2 est un programme de recherche qui met l'accent sur les connaissances à produire pour servir la stratégie des acteurs dans les métropoles. Il s'agit de se projeter dans l'avenir pour étudier en quels termes poser la ville de demain. La comparaison des différentes situations métropolitaines est plus particulièrement développée. Elle est articulée autour de cinq thèmes différents et concerne dix métropoles françaises parmi les plus importantes hors Ile de France (Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Rennes, Strasbourg, Toulon, Toulouse). Le programme POPSU 2 développe à la fois des monographies locales sur les agglomérations parties prenantes du programme et un travail comparatif à l’échelle nationale sur cinq thèmes. Deux ou trois thèmes sont approfondis par chaque équipe de recherche. Des séminaires ont été organisés pendant la durée du programme sur l’ensemble des thématiques.

Page d'accueil de POPSU 2

Le programme est basé sur un partenariat entre le Plan Urbanisme Construction et Architecture (PUCA), à travers le GIP AIGP, et les principales collectivités territoriales et leurs partenaires.

LA PRODUCTION DE POPSU 2

Le programme de recherche POPSU 2 est aujourd’hui achevé et l’ensemble des résultats est consultable sur ce site.

Les recherches menées par les équipes ont donné lieu à la rédaction de rapports téléchargeables. Le travail a été organisé sous deux angles : d’abord des monographies  menées dans chaque ville, mais également des analyses comparatives transversales portant sur cinq thèmes.

LA VALORISATION DES TRAVAUX DE RECHERCHE

Cette action a fait l’objet d’une valorisation sous plusieurs formes :

- Un colloque national qui s’est déroulé les 10 et 11 juin 2014 à Paris pour discuter des résultats propres à ces agglomérations, ainsi que des thèmes transversaux.

- Une double série d’ouvrages aux éditions du Moniteur publié en 2015 : D’un côté, des publications thématiques visent à initier des comparaisons sur :
 Faire métropole, de nouvelles règles du jeu ? sous la direction de Marie-Pierre Lefeuvre, L’Économie de la connaissance et de la créativité, sous la direction d’Élisabeth Campagnac-Ascher, et La Métropole fragile, sous la direction d’Alain Bourdin. De l’autre, deux ouvrages monographiques sur Grenoble et Toulouse.

- Un cycle de rencontres « Etre métropole dans un monde incertain » dans les métropoles en France.
Ce cycle de rencontres a abordé les grands défis et enjeux des métropoles françaises à la lumière des travaux menés dans le cadre du programme de recherche Popsu 2. En 2016-2107, huit rencontres rassemblant chercheurs, élus et praticiens ont été organisées dans les métropoles françaises. L’ambition de ces rencontres était de débattre des dynamiques urbaines à l’œuvre dans chacune des métropoles et d’en diffuser les enseignements les plus marquants. Constituées à partir des cinq thématiques du programme Popsu 2 – l’économie de la connaissance, la régulation urbaine, les fragilités urbaines, le développement durable, les gares et pôles d’échanges – ces rencontres, conçues sous la forme d’un dialogue pluridisciplinaire, ont posé les bases du futur programme de recherche.

- Un colloque international « Etre métropole dans un monde incertain » à Paris qui s’est déroulé les 14 et 15 septembre 2017 en partenariat avec la Cité de l'Architecture et du Patrimoine et qui  a interrogé la métropolisation à l’échelle internationale.

 

CONSEIL SCIENTIFIQUE DU PROGRAMME POPSU 2

Président : Alain Bourdin, sociologue et urbaniste, professeur à l’Institut français d’urbanisme - UPEM (Université Paris-Est Marne-la-Vallée), Lab’urba-EA 3482, responsable scientifique du programme POPSU 2

Membres :
Virginie Bathellier, chargée de mission au PUCA, ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, ministère du Logement et de l'Habitat durable, directrice
 du programme POPSU entre 2012 et 2015 ;

Elisabeth Campagnac-Ascher, sociologue, directrice de recherche - LATTS (Laboratoire Techniques, territoires et sociétés), conseillère scientifique du programme POPSU 2 ;

Hélène Dang-Vu, urbaniste, maître de conférences à l’Université de Nantes, Laboratoire ESO-UMR 6590, secrétaire scientifique du programme POPSU ;

Marie-Pierre Lefeuvre, sociologue, professeur à l’Université de Tours, Laboratoire CITERES-UMR 7324 (Construction politique et sociale des territoires), conseillère scientifique du programme POPSU 2 ;

Jean-Baptiste Marie, architecte et urbaniste, maître assistant associé à l’École nationale supérieure d’architecture de Normandie, directeur du programme POPSU au Plan Urbanisme Construction et Architecture  ;

Marie-Flore Mattei, géographe et urbaniste, chargée de mission au PUCA, ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, ministère du Logement et de l'Habitat durable.

 

adcf.jpg (162.37 Ko)
cese.jpg (107.56 Ko)
Article (457.76 Ko)
Article (624.69 Ko)
Article (958.24 Ko)
Article (5.14 Mo)
Article (852.63 Ko)
Article (855.46 Ko)
Article (826.49 Ko)
Article (621.19 Ko)
Collection POPSU (5.45 Mo)
Les partenaires POPSU 2

Conveniently extend scalable e-services vis-a-vis an expanded array of partnerships. Completely benchmark exceptional leadership for intuitive users. Rapidiously monetize customized functionalities with long-term high-impact technologies. Interactively synergize leading-edge data for technically sound vortals. Intrinsicly promote ubiquitous experiences and customized outsourcing. Collaboratively plagiarize distributed infrastructures before leveraged solutions.

colloques
Les colloques POPSU2

Conveniently extend scalable e-services vis-a-vis an expanded array of partnerships. Completely benchmark exceptional leadership for intuitive users. Rapidiously monetize customized functionalities with long-term high-impact technologies. Interactively synergize leading-edge data for technically sound vortals. Intrinsicly promote ubiquitous experiences and customized outsourcing. Collaboratively plagiarize distributed infrastructures before leveraged solutions.

Rencontres en Regions

Ce cycle de rencontres intitulé "Être métropole dans un monde incertain" aborde les grands défis et enjeux des métropoles françaises à la lumière des travaux de recherche menés dans le cadre du programme Popsu . Organisées dans huit métropoles (Lyon, Nantes, Strasbourg, Bordeaux, Marseille, Grenoble, Toulouse, Lille), ces rencontres ont mis en débat les principaux résultats du programme. Ce cycle s'est clôturé par un colloque international à Paris les 14 et 15 septembre 2017 qui  a interrogé la métropolisation à l’échelle internationale.

Programme général des rencontres

A lyon, le 08 novembre 2016, la rencontre inaugurale a eu pour thématique "Lyon et ses universités : vers une coproduction urbaine". Elle a interrogé la place de l’université dans la construction de la métropole, son identité et son attractivité : l’université est-elle effectivement devenue une composante du projet métropolitain? Dans quelle mesure les universités participent-elles concrètement à la construction de l’objet métropole ?
 Programme

A Nantes, le 18 novembre 2016, la conférence-débat intitulée "Nantes : quelles règles pour quelle gouvernance ? " était consacrée à la manière dont se structure un ordre local de niveau métropolitain. Il s’est agi ici de réfléchir aux nouveaux modes de structuration du pouvoir local, dans un contexte marqué par l’instabilité des règles du jeu et par la recomposition des territoires métropolitains. La régulation - c’est-à-dire la production par les acteurs ou par les institutions d’un ensemble de règles plus ou moins stabilisées - a été interrogée à travers l’exemple de Nantes et à la lumière des travaux de recherche de Popsu2.
Programme

A Strasbourg, le 23 novembre 2016, la rencontre avait pour thématique "Quelle démocratie locale pour quelle métropole durable ?". Cette conférence-débat se proposait de revenir sur les spécificités de ce laboratoire de la métropole durable qu’est Strasbourg, ses facteurs de succès et ses éventuelles limites. Elle fut aussi l’occasion d’aborder les implications sur la mobilisation des habitants et des usagers, dans le contexte de changement d’échelle de la planification résultant de l’élaboration d’un PLU intercommunal. Elle l’a fait en croisant les regards de chercheurs ayant participé à Popsu2 et d’acteurs du territoire métropolitain.

Programme

A Bordeaux, le 06 décembre 2016, la rencontre avait pour thématique {{la métropole "ergonomique"}}. Les métropoles mettent souvent en avant la qualité et le cadre de vie pour attirer les habitants. Mais conjuguent-elles aménités offertes à ceux qui y vivent et à ceux qui y travaillent ? Comment construire et organiser une ville pratique adaptée à la vie active? Autant de questions que s’est proposé d’aborder ce colloque en dessinant les contours d’une « Ergopolis » : une ville amie des habitants, mais aussi des travailleurs. Une ville qui s’attacherait aux relations entre le citadin, l’usager de la métropole et l’espace urbain compris comme écosystème des activités laborieuses. Qui ne répugnerait pas à rendre visible l’activité professionnelle, ni à rendre perceptible la présence de l’activité économique.
Programme

Synthèse du colloque


A Marseille, le 13 décembre 2016, le colloque avait pour thématique "les dynamiques de territoire à l’œuvre à Marseille".
Souvent circonscrite aux fragilités sociales, spatiales et économiques, Marseille présente pourtant de nombreux atouts. Mieux, elle utilise ses « fragilités » comme autant de ressources. Dans un contexte en évolution rapide, comment le territoire marseillais peut-il retourner des contraintes en potentiels de développement ?
Programme


A Toulouse, le 05 janvier 2017, la rencontre avait pour thématique la « ville intelligente ». Souvent présentée à travers ses dimensions technologiques, celle-ci intègre aussi ses ambitions en termes de « durabilité ». A la croisée entre deux grands référentiels de l’action publique, l’un centré sur le développement des plateformes technologiques et la diffusion des usages des technologies numériques, et l’autre sur la prise en compte des problèmes environnementaux, cette « ville intelligente » est un objet hybride. Comment, à quelles conditions et selon quelles logiques cette « ville intelligente » peut-elle offrir des services qui rendent la métropole plus facile à vivre, plus inclusive, plus participative ?
Programme

A Lille, le 25 janvier 2017, le colloque avait pour thème : "Lille : métropole créative et hybride". L’économie collaborative (fondée sur la connaissance, l’apport du numérique, l’innovation, la créativité, etc.) s’est imposée comme une perspective prometteuse pour les territoires métropolitains anciennement industrialisés.
Des établissements d’enseignement supérieur aux laboratoires de recherche, en passant par des FabLabs, des friches artistiques, des learning centers, (etc.) elle s’incarne à travers différents lieux, propices à susciter des liens autour de projets associant chercheurs, entrepreneurs, artistes, designers, etc. Si le phénomène est connu, les conséquences en sont encore peu tirées au regard des enjeux de mobilité. Ils sont pourtant majeurs, a fortiori dans le cadre d’une métropole, qui, comme Lille, entend conforter sa vocation européenne sinon transfrontalière.
Programme

 

A Grenoble, le 31 janvier 2017, la rencontre avait pour thématique "Les transitions".
Les métropoles ont-elles un rôle de « démonstrateur » ? Les métropoles ont été créées avec une vocation de « chef de file » des territoires : ce qui suppose, très concrètement, d’oser expérimenter, tester des voies nouvelles, des « transitions ». Transitions ? Oui, mais vers quoi ?
Un avenir où la qualité de vie sera meilleure, certes. Un avenir où les enjeux environnementaux et sociaux seront davantage pris en compte, c’est certain. Mais pour trouver « la » voie, il faut chercher, procéder par essai-erreur, oser être « démonstrateur ». Cette dernière rencontre du cycle {Être métropole dans un monde incertain} s'est interessée à cette question : les métropoles savent-elles accompagner voire initier les transitions sociales, énergétiques, économiques… ou les subissent-elles ? Mieux, leurs expériences bénéficient-elles aux autres territoires ?
Les ressources sont là : richesses humaines et intellectuelles, laboratoires universitaires et centres de recherche, développement et innovation. Leur concentration suffit-elle à produire du changement bénéfique pour le territoire ? Y a-t-il un modèle métropolitain à inventer ?
Programme
 

 

Colloque national

 

Colloque national
« Metropoles en France »
10 et 11 juin 2014 à Paris

Le programme du colloque

La loi crée les « métropoles » mais cela ne veut pas dire que l’on sache vraiment à quelles réalités économiques, sociales, spatiales, ces dernières correspondent. Le colloque organisé à Paris les 10 et 11 juin 2014 en point d’orgue du programme POPSU 2 prendra la mesure de l’incertitude des définitions et mettra en débat celles que l’on formule dans l’action et celles que les chercheurs élaborent. Dix métropoles ont été observées, telles qu’elles se donnent à voir et telles qu’on ne les voit pas. Des équipes de recherche et des responsables locaux ont dialogué pendant deux ans. Ils en rendent compte et interpellent tous ceux que les questions métropolitaines concernent. Hors des discours convenus, ce débat entend stimuler le développement de la recherche et la construction de l’action.

 

Mardi 10 juin 2014

8h30/9h30 ACCUEIL DES PARTICIPANTS

9h30 OUVERTURE DU COLLOQUE POPSU

Emmanuel Raoul, Secrétaire permanent du PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture), Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ministère du Logement et de l’Egalité des territoires

9h45 INTRODUCTION
Approches épistémologiques et théories de la métropole

Alain Bourdin, sociologue et urbaniste, Professeur à l’Institut français d’urbanisme - UPEM (Université Paris- Est Marne-la-Vallée), Lab’urba - EA 3482, Responsable scientifique du Programme POPSU 2

 

10h15 SEQUENCE 1
L’économie au centre de la construction des métropoles

L'économie est au coeur des discours sur la métropole et du fait métropolitain. Dans une économie mondialisée et globalisée, les fonctions du tertiaire supérieur, d'innovation et de créactivité semblent être les seules à même d'assurer aux villes une place honorable dans la compétition métropolitaine. Beaucoup d’espoirs sont placés dans « l'économie de la connaissance » et dans «l 'économie créative » que l'on peine souvent à définir et à décrire. Des économistes d’écoles différentes ont interrogé l’économie métropolitaine. Ils mettent leurs conclusions en débat.

Présidente / Elisabeth Campagnac-Ascher, sociologue, Directrice de recherche - LATTS (Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés), Conseillère scientifique du programme POPSU 2
Magali Talandier, économiste, Maître de conférences à l'Université Joseph Fourier (Grenoble), Laboratoire PACTE - UMR 5194 (Politiques Publiques, Action Politique et Territoires).
Maurice Catin, économiste, Professeur à l’Université de Toulon et du Var, Laboratoire LEAD (Laboratoire d’Economie Appliquée au Développement)

 

 

 

Echanges avec la salle

 

Jean-Alain Héraud, économiste, Professeur à l’Université de Strasbourg, Laboratoire BETA - UMR 7522 (Bureau d’Économie Théorique et Appliquée)
Christophe Demaziere, économiste, Professeur à l’Université de Tours, Laboratoire CITERES - UMR 7324 (Cités, Territoires, Environnement, Sociétés)

Echanges avec la salle

 

12h30 DEJEUNER

14h30 SEQUENCE 2
Des stratégies aux projets métropolitains

Les responsables des métropoles souhaitent tous s’engager dans des démarches stratégiques qui ne se limitent pas à la seule élaboration de documents. Mais la stratégie est difficile à définir. Leurs savoirs, leurs méthodes et leurs acteurs restent incertains. La territorialisation des stratégies pose sans cesse de nouvelles questions. Un dialogue entre chercheurs et acteurs permet d’éclairer quelques uns de ces points. La métropole se fabrique aussi à travers ses projets. Ils répondent à des partis pris, à des choix de politiques urbaines et contribuent à la structuration de territoires mais aussi à la construction d'une «identité» métropolitaine ou tout au moins à l'émergence de lieux signifiants. De nombreux exemples en témoignent et traduisent la diversité des champs concernés, ainsi que leur lien au contexte économique, social et culturel qui en a permis l'éclosion. La transformation des gares – avec le TGV et le développement des TER - constitue un terrain privilégié pour les projets métropolitains.

Présidente / Marie-Flore Mattei, géographe et urbaniste, chargée de mission au PUCA, Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ministère du Logement et de l’Egalité des territoires
Gilles Novarina, urbaniste, Professeur à l’Institut d’Urbanisme de Grenoble, Université Pierre Mendès France, Laboratoire PACTE - UMR 5194
Natacha Seigneuret, architecte et urbaniste, Maître de Conférences à l’Institut d’Urbanisme de Grenoble, Université Pierre Mendès France, Laboratoire PACTE – UMR 5194
Christine Liefooghe, Maître de conférences à l’Université de Lille 1, Laboratoire TVES - EA 4477 (Territoires, Villes, Environnement et Société)
Sébastien Chambe, Directeur de la Planification et des Politiques Publiques, Communauté urbaine du Grand Lyon

 

 

 

 

Echanges avec la salle

 

16h00 PAUSE CAFE

Roelof Verhage, Maître de conférences à l'Institut d'Urbanisme de Lyon (Université Lumière Lyon 2), Laboratoire Triangle - UMR 5206
Philippe Ménerault, Professeur à l’Université de Lille 1, Laboratoire TVES - EA 4477
Christian Lepetit, ancien Directeur général de l'aménagement urbain de Rennes Métropole

 

 

Echanges avec la salle

 

17h40 PREMIERS ENSEIGNEMENTS
Dialogue entre Alain Bourdin et Sylvain Allemand

 

 

Mercredi 11 juin 2014

8h30 ACCUEIL DES PARTICIPANTS

9h00 INTRODUCTION
Théorie de la « métropole France »

Pierre Veltz, Ingénieur, socio-économiste, Président-Directeur général de l’Etablissement public de Paris-Saclay

 

9h30 SEQUENCE 3
Constructions politiques et institutionnelles de la métropole

Cette séquence est consacrée à la manière dont se structure un ordre local de niveau métropolitain. Il s'agit ici de sortir des chemins trop balisés de l’analyse de la gouvernance afin de réfléchir aux nouveaux modes de structuration du pouvoir local, dans un contexte marqué par l’instabilité des règles du jeu et par la recomposition des territoires métropolitains. Plusieurs modes de régulation seront interrogés : régulations par le projet, structuration politique dans laquelle les grands leaders politiques jouent un rôle prééminent ; dans cette perspective, la construction intercommunale (ou d’autres systèmes multi-niveaux) apparaît comme sous-tendue par la compétition pour le leadership métropolitain. On s’interrogera notamment sur la construction de ces leaderships politiques métropolitains, ainsi que sur le renouvellement des cadres de production de la règle du jeu urbain dans les domaines de l’aménagement et de l’habitat.

Présidente / Marie-Pierre Lefeuvre, sociologue, Professeur à l’Université de Tours, Laboratoire CITERES - UMR 7324 (Construction politique et sociale des Territoires), Conseillère scientifique du programme POPSU 2
Claude Sorbets, politiste, Directeur de recherche CNRS, Centre Emile Durkheim - UMR 5116
Isabelle Garat, géographe, Maître de conférences à l’Institut de géographie et d’aménagement de l’Université de Nantes, Laboratoire ESO - UMR 6590 (Espaces et Sociétés)
Célia Dèbre, architecte, enseignant-chercheur à l'institut Géoarchitecture de Brest, LAUA (Langages, Actions Urbaines, Altérités) - Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes
Alain Faure, politiste, Directeur de recherche CNRS, Laboratoire PACTE - UMR 5194

 

 

 

 

 

Echanges avec la salle

 

11h05 PAUSE CAFE

11h30 TRANSFORMATIONS INSTITUTIONELLES

échanges animés par Sylvain Allemand, journaliste.
Daniel Delaveau, Président de l’Assemblée des communautés de France, ancien Président de la communauté d'agglomération Rennes Métropole et ancien Maire de Rennes
Michel Vayssié, Directeur général des services de la Communauté urbaine de Bordeaux

Echanges avec la salle

 

12h30 DEJEUNER

13h30 TABLE RONDE
Une recherche pour la ville : quel programme ?

Alors que les institutions qui pilotent la recherche urbaine se transforment, alors que s’achève une période pendant laquelle les recherches techniques liées à l’environnement et à la transition énergétique ont un peu occulté d’autres orientations importantes, de quelles recherches les villes ont-elles besoin ? Quelle feuille de route des responsables locaux, des professionnels de l’urbanisme, des animateurs du monde de la recherche ou de l’innovation proposent-ils de lui donner ?

Président / Jean-Yves Chapuis, consultant en stratégie urbaine
Jean-Marc Offner, ingénieur, urbaniste et politiste, Directeur général de l'a-urba - agence d'urbanisme Bordeaux métropole Aquitaine
Mireille Apel-Muller, Déléguée générale de l’Institut pour la Ville en Mouvement
Mireille Ferri, Vice-présidente de l’IAU – Institut d’Aménagement et d’urbanisme - îdf, Vice-présidente de la FNAU - Fédération nationale des agences d’urbanisme

 

 

Echanges avec la salle

 

15h00 PAUSE CAFE

15h30 SEQUENCE 4
La métropole fragile

Parce qu’elles sont les porteuses du développement économique et qu’elles résistent à la crise, les métropoles semblent invulnérables. Pourtant leur vulnérabilité environnementale peut devenir préoccupante, la complexité de leur fonctionnement crée de nombreux risques et leur fragilité sociale est souvent sous estimée. C’est sur ce dernier point que les équipes POPSU ont concentré leur travail. Au-delà des quartiers en difficulté, la diversité sociale des métropoles, le mouvement constant de leur population, le processus d’individualisation, posent de nouvelles questions. Comment créer des équilibres sociaux dans des quartiers en forte croissance ? Comment mesurer la fragilité sociale ? L’idée d’une identité métropolitaine existe-t-elle et joue-t-elle un rôle intégrateur ? Comment le sentiment d’inconfort urbain contribue-t-il au développement de fragilités sociales ? Comment l’action publique locale est elle réductrice ou créatrice de fragilités sociales ? Telles sont quelques unes des questions mises au débat.

Président / Alain Bourdin, sociologue et urbaniste, Professeur à l’Institut français d’urbanisme - UPEM (Université Paris-Est Marne-la-Vallée), Lab’urba – EA 3482, Responsable scientifique du Programme POPSU 2
Emmanuel Roux, géographe, Maître de conférences à l’Université Joseph Fourier (Grenoble), Laboratoire PACTE - UMR 5194
Fabrice Escaffre, géographe et urbaniste, Maître de conférences à l’Université Toulouse Jean Jaurès, LISST - UMR 5193 (Laboratoire Interdisciplinaire, Solidarités, Sociétés, Territoires)
Brigitte Bertoncello, géographe et urbaniste, Professeur à l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement Régional - AMU (Aix-Marseille Université), Laboratoire LIEU - EA 889 (Laboratoire Interdisciplinaire en Urbanisme)

 

 

 

 

Echanges avec la salle

 

17h00 CONFERENCE DE CLÔTURE

Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil Economique Social et Environnemental

 

17h30 COCKTAIL DE CLÔTURE

 

Image retirée. Télécharger cette page en version PDF : "Colloque POPSU 2 Métropoles en France Participants"

 

Partenaires du programme POPSU 2

Partenaires institutionnels

« Etre metropole dans un monde incertain » septembre 2017

Colloque International / International symposium

Etre métropole dans un monde incertain
The metropolitan condition in an unpredictable world

14 et 15 septembre 2017, Paris, Cité de l'architecture et du patrimoine

La mise en oeuvre de l'accord de Paris (COP 21) interroge à l’échelle mondiale les politiques, les techniciens, les chercheurs et les citoyens.
Les métropoles s’engagent fortement pour créer la ville bas carbone. Les problèmes nouveaux posés par l’urgence de la transition énergétique ajoutent de fortes incertitudes à celles qui résultaient de la mondialisation et des mutations technologiques et sociales du monde.
Face à ces défis, la coopération entre ceux qui agissent et ceux qui produisent la connaissance s’impose.

Dans ce contexte, quels sont les grands défis pour les gouvernements métropolitains de demain ?
Les métropoles portent l’innovation et le développement économique.
Comment penser la relation entre les métropoles et les territoires - villes moyennes et petites, régions, territoires en déshérence ? Comment le feront-elles demain, au-delà de l’économie de la connaissance et y compris sur le plan industriel ? Alors que la mobilité constitue à la fois un phénomène majeur, une exigence incontournable et une source de problèmes (énergétiques, environnementaux, fonctionnels), comment les métropoles peuvent-elle penser et organiser sa fluidité en augmentant ses apports et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre ? La flexibilité est une autre exigence, elle aussi porteuse d’atouts et de problèmes. Comment faire une ville flexible et réversible, qui soit aussi une ville résiliente, en particulier face aux aléas environnementaux, et une ville rassurante ? La métropole est à la fois le lieu de la diversité sociale et culturelle, celui du mouvement des populations, de l’innovation technologique et sociale, mais aussi celui de la distance sociale, de la frustration et du conflit. Comment en faire celui du vivre ensemble ? Telles sont les questions posées à ce forum hybride, qui a associé responsables locaux, acteurs de la ville et chercheurs, étrangers et français pour approfondir la réflexion sur les grands enjeux des métropoles et des territoires dans un monde incertain.
---
The implementation of the Paris Agreement (COP 21) presents a global challenge to politicians, technicians, researchers and citizens. Metropolises are strongly committed to creating the low-carbon city. The new problems posed by the urgency of the energy transition add to the uncertainties caused by globalisation and the world’s technological and social transformations. In face of these challenges, cooperation between the doers and the knowledge producers of the world is crucial.

Against this background, what are the big challenges for tomorrow’s metropolitan governments?
Metropolitan regions are the drivers of innovation and economic development. How should we conceive the relationship between metropolis and territories – small and mid-sized towns, regions, disconnected zones? How will they continue to do so in the future, apart from the knowledge economy and including the industrial sphere? Given that mobility is both a major phenomenon, an essential requirement and a source of problems (energy, environment, function), how can the metropolis plan and maintain its fluidity while increasing mobility and reducinggreenhouse gas emissions? Flexibility is another imperative, which also brings both advantages and problems. How do we make a city that is both fl exible and reversible, and also resilient – in particular to environmental events – and reassuring? The metropolis is simultaneously a place of social and cultural diversity, one of population movements, of technological and social innovation, but also of social distance, frustration and conflict. How can we make it a place for living together? These are the questions facing this hybrid forum, which will bring together local politicians, urban actors and researchers, from both France and abroad, to explore the big challenges facing metropolises and regions in an unpredictable world.

Président du Comité scientifique du colloque / Chairman of the Scientific Committee of the SymposiumAlain BOURDIN, Professeur des universités, Ecole d’Urbanisme de Paris-UPEM - University Professor - École d’Urbanisme de Paris-UPEM

Image retirée. Programme Colloque international Etre métropole dans un monde incertain

Image retirée. Program Colloque international Etre métropole dans un monde incertain

Image retirée. Biographies des intervenants

Image retirée. Communiqué de presse - 12 septembre 2017

 

INTERVENTIONS DU COLLOQUE

INTRODUCTION

Guy AMSELLEM, Président de la Cité de l’architecture & du patrimoine

Robert HERRMANN, Président de l’Eurométropole de Strasbourg, Président du Comité des parties prenantes du Plan urbanisme construction architecture


CONFERENCE D’OUVERTURE :

Métropoles et mondialisation : la source de l’incertitude ?

Saskia SASSEN, Professeure, Columbia University


CONFERENCE :

Les métropoles se ressemblent-elles ?

Alain BOURDIN, Président du Comité scientifique du colloque, Professeur des Universités - École d’Urbanisme de Paris-UPEM


CONFERENCE : « Open cities »

Richard SENNETT, Professeur, London School of Economics et New York University


Quels défis pour les gouvernements métropolitains demain ?

Animation : Ariella MASBOUNGi, Grand Prix de l’urbanisme 2016

Johanna ROLLAND, Présidente de Nantes Métropole

Charles PICQUE, Président du Parlement Bruxellois


SESSION 1 : Quels moteurs économiques pour la métropole ?

Présidents de session : Elisabeth CAMPAGNAC-ASCHER, Chercheure associée,Université Paris-Est (Latts)

Christophe DEMAZIÈRE, Professeur des Universités, Université François-Rabelais de Tours

François CHOLLET, Vice-Président de Toulouse Métropole

Renaud EPSTEIN, Maître de conférences, Sciences Po Saint-Germain-en-Laye

Corinna MORANDI, Professeure, Politecnico di Milano

Magali TALANDIER, Professeure des Universités, Université Grenoble-Alpes

Pierre VELTZ, Ancien Président de l’établissement public Paris-Saclay, Grand Prix de l’urbanisme 2017


SESSION 2 : Vers la métropole fluide ?

Président de session : Jean-Marc OFFNER, Directeur général, Agence d’urbanisme bordeaux métropole Aquitaine, Président du Conseil stratégique Popsu

Vincent KAUFMANN, Professeur, École Polytechnique Fédérale de Lausanne

Michel LE FAOU, Vice-président de la Métropole de Lyon, Habitat Urbanisme et Cadre de vie

Philippe MÉNERAULT, Professeur des Universités, Université Lille 1

Jacqueline OSTY, Architecte Paysagiste, Atelier Jacqueline Osty & Associés

Frédéric SANCHEZ, Président de la Métropole Rouen Normandie

Corinne TIRY-ONO, Cheffe du Bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère, Ministère de la Culture

Antoine VIGER-KOHLER, Architecte, Agence TVK


TABLE RONDE : Les métropoles… et les autres ?

Présidente : Marie-Christine JAILLET, Directrice de recherche au CNRS, LISST, Université de Toulouse-Jean Jaurès

Alessandro BALDUCCI, Professeur, Politecnico di Milano

Philippe BUISSON, Maire de Libourne

Robert HERRMANN, Président de l’Eurométropole de Strasbourg, Président du Comité des parties prenantes du Plan urbanisme construction architecture

Charles-Eric LEMAIGNEN, Président de l’Assemblée des Communautés de France

Karsten ZIMMERMANN, Professeur, Dortmund Technical University


TABLE RONDE : Pour un dialogue entre la recherche et l’action

Présidente : Hélène PESKINE, Secrétaire permanente du Plan urbanisme construction architecture, Ministère de la Transition écologique et solidaire, Ministère de la Cohésion des territoires

Animation : Antoine LOUBIÈRE, Rédacteur en chef de la revue Urbanisme

Brigitte BARIOL-MATHAIS, Déléguée générale de la Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme

Andrès BORTHAGARAY, Directeur section Amérique Latine, Institut de la Ville en Mouvement

Philippe LABRO, Directeur partenariats, Atelier Énergie & Territoire/EDF

Jean ROTTNER, Maire de Mulhouse, Président de la Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme


SESSION 3 : Les contours d’une métropole flexible

Président de session : Alain BOURDIN, Président du Comité scientifique du colloque, Professeur des Universités, École d’Urbanisme de Paris-UPEM

Ruedi BAUR, Graphiste & concepteur, Agence Intégral Paris

Emmanuel EVENO, Professeur des Universités, Université Toulouse-Jean Jaurès

Philippe LAURENT, Maire de Sceaux

Sebastian LOEW, Consultant Urban design and planning, Enseignant associé, Université de Westminster

Olivier SYKES, Professeur associé, University of Liverpool


SESSION 4 : Rendre la métropole accueillante

Président de session : Marco CREMASCHI, Professeur des Universités, Sciences Po Paris

Mathieu BERGER, Professeur, Université catholique de Louvain - Métrolab, Bruxelles

Nicolas BUCHOUD, Président, Cercle Grand Paris de l’investissement durable

Frank ECKARDT, Professeur, Université de Weimar

Fabrice ESCAFFRE, Maître de conférence, Université Toulouse-Jean Jaurès/LISST-Cieu

Jean-Claude GONDARD, Directeur Général des Services, Ville de Marseille

Daniel LATOUCHE, Professeur, politologue, Montréal


SYNTHESE DES SESSIONS

Présidents :
Elisabeth CAMPAGNAC-ASCHER, Chercheure associée,Université Paris-Est (Latts)

Christophe DEMAZIERE, Professeur des Universités, Université François-Rabelais de Tours

Jean-Marc OFFNER, Directeur général, Agence d’urbanisme Bordeaux métropole Aquitaine, Président du Conseil stratégique Popsu

Alain BOURDIN, Président du Comité scientifique du colloque, Professeur des Universités, École d’Urbanisme de Paris-UPEM

Marco CREMASCHI, Professeur des Universités, Sciences Po Paris

Rapporteurs :

Divya LEDUCQ, Maître de conférence, Université François-Rabelais de Tours

Stéphanie LEHEIS, Chercheure associée, Université Paris-Est (lab’Urba)

Hélène DANG VU, Maître de conférence, Université Paris-Est (Lab’Urba)

Laurent DEVISME, Professeur, ENSA Nantes


TABLE RONDE : Pourra-t-on gouverner les métropoles demain ?

Président : Klaus KUNZMANN, Professor Emeritus, Technische Universität Dortmund

Patrick Le GALÈS, Professeur des Universités, Sciences Po Paris

Willem SALET, Professeur, Université d’Amsterdam

Franck SCHERRER, Professeur, Université de Montréal

Patrice NOISETTE, Professeur, ESSEC Business School

Pierre VELTZ, Ancien Président de l’établissement public Paris-Saclay, Grand Prix de l’urbanisme 2017


CLÔTURE

Hélène PESKINE, Secrétaire permanente du Plan urbanisme construction architecture, Ministère de la Transition écologique et solidaire, Ministère de la Cohésion des territoires


Les organisateurs / Organisms

La plate-forme d’observation des projets et stratégies urbaines – Popsu – met en dialogue l’expertise des acteurs locaux et les savoirs des milieux de la recherche pour mieux comprendre les enjeux et évolutions associées aux villes et aux territoires. Elle vise également à capitaliser les connaissances établies sur les métropoles et à en assurer la diffusion.

The platform for observation of urban projects and strategies - Popsu - brings together the expertise of local actors and the knowledge of the research community to better understand the challenges and evolutions
related to cities and territories. It also aims to capitalize on the established knowledge on the metropolitan areas and to ensure its diffusion.

Organisme national de recherche et d’expérimentation, le Plan urbanisme construction architecture – Puca – initie des programmes de recherche incitative, de recherche-action, d’expérimentation et apporte son soutien à l’innovation et à la valorisation dans les domaines de l’aménagement des territoires, de l’urbanisme, de l’habitat, de l’architecture et de la construction.

As a national research and experimentation agency, the “Plan urbanisme construction architecture” – Puca – lends its support to scientifi c and technical innovation by initiating research and experimentation programs
and promoting findings in the fields of land settlement, urban planning, housing, architecture and construction.

La Cité de l’architecture & du patrimoine a pour missions la diffusion, la sensibilisation et l’enseignement de l’architecture et de l’urbanisme dans sa dimension contemporaine et patrimoniale, en France et à l’international. Située au croisement de la création, de l’innovation technologique et de la responsabilité sociale des acteurs de la ville, elle joue pleinement son rôle de centre culturel pluriel, dédié à une réflexion renouvelée sur l’architecture et le patrimoine.

The Cité de l’architecture & du patrimoine is responsible for the dissemination, comprehension and teaching of architecture and urban planning in its contemporary and patrimonial dimension, in France and internationally.
Located at the interface of creation, technological innovation and the social responsibility of the urban actors, it plays its role as a pluri-cultural center, dedicated to a renewed thinking about architecture and heritage.

 

INTERVIEWS

Plus d’une vingtaine d’interviews ont été réalisées à l’occasion du colloque international POPSU Etre métropole dans un monde incertain.

Charles PIQUÉ, Président du Parlement Bruxellois

Charles PICQUÉ est actuellement président du Parlement Bruxellois et bourgmestre de la commune de Saint-Gilles. Il fut tout d’abord conseiller à la Fondation Roi Baudouin à sa création en 1976. Ministre de la Communauté française en 1988, il devient en 1989 le Premier ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale nouvellement créée et ce jusque 1999. A Saint-Gilles, puis à la Région, il a pu mettre en oeuvre sa vision de la ville. Développer les quartiers par des politiques publiques alliant rénovation de l’espace public, action sociale et développement économique. Entre 1995 à 1999, il sera également ministre de la Culture de la Communauté française. Au gouvernement fédéral, il sera en charge de 1999 à 2003 du dossier des grandes villes ainsi que du ministère de l’Economie. En 2004, les bruxellois le portent une troisième fois à la Ministre-Présidence de la Région, choix qu’ils réitèreront en 2009, où il poursuivra son action en faveur du développement et de la défense des intérêts de Bruxelles jusqu’en 2013. Charles PICQUÉ est par ailleurs ministre d’Etat depuis 2003.

Alain BOURDIN, sociologue et urbaniste, professeur des universités à l’Ecole d’Urbanisme de Paris-UPEM

Alain BOURDIN, sociologue et urbaniste, est professeur des universités à l’Ecole d’Urbanisme de Paris-UPEM. Il est président et responsable scientifique du programme Popsu 2. Il dirige la Revue internationale d’urbanisme. Ses travaux de recherche portent sur l’évolution des modes de vie urbains ; les grands projets urbains ; l’organisation de l’action et l’action urbaine locale ; le patrimoine ; l'urbanisme universitaire. Il a également développé une activité de consultant (en liaison avec des grandes équipes d’études ou de conception et des promoteurs), principalement en France. Il a notamment écrit ou dirigé : L’urbanisme des modèles (avec Joël Idt, L’Aube, 2016), La métropole fragile (Editions du Moniteur, 2015), Métapolis revisitée (L’Aube, 2014), L’urbanisme d’après-crise (L’Aube, 2010), Du bon usage de la ville (Descartes, 2009), Les règles du jeu urbain ( Descartes, 2006), La métropole des individus (L’Aube, 2005), Un urbanisme des modes de vie (avec Ariella Masboungi, Editions du Moniteur, 2004), La question locale (PUF, 2000)

Ariella MASBOUNGI, Grand Prix de l’Urbanisme 2016

Ariella MASBOUNGI est architecte-urbaniste, inspectrice générale du CGEDD jusqu’en juin 2016, ainsi que chargée du « Projet urbain » auprès du directeur général de l’Aménagement, du Logement et de la Nature. Elle a dirigé le Grand Prix de l’urbanisme et les ateliers « Projet urbain » - donnant lieu à des collections de livres.

Membre du Club ville-aménagement, elle pilote des sujets tels que « Urbanisme des modes de vie », « Agir sur les grands territoires » et « L’énergie au coeur du projet urbain » et à présent « Faire la ville plus stimulante » (qui ont abouti à des ouvrages). Elle y dirige les « 5 à 7 » sur des thèmes de société. Elle a dirigé « Les Matinées du CGEDD », sur des thèmes prospectifs. Elle a été professeur associé à l’Institut français d’urbanisme (IFU) et présidente de l’École d’architecture de Marne-la-Vallée. Elle mène depuis des missions sur l’urbanisme dont « un atelier projet urbain » en septembre 2017 sur Berlin. Le Grand Prix de l’urbanisme lui a été décerné.en 2016.

Robert HERRMANN, président de l’Eurométropole de Strasbourg

Robert HERRMANN est président de l’Eurométropole de Strasbourg depuis 2014. Il a été réélu le 1er janvier 2017 avec une majorité et un exécutif larges rassemblant des élus de droite, de gauche et des élus écologistes.

Il exerce la présidence du Comité des parties prenantes du Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA) et de l’Agence de développement et d’urbanisme de l’agglomération strasbourgeoise (ADEUS). Il est par ailleurs vice-président de la Mission Opérationnelle Transfrontalière (MOT).

Philippe BUISSON, maire de Libourne

Philippe BUISSON est un homme politique, membre du Parti socialiste, maire de Libourne depuis 2011. Il est président de la Communauté d’agglomération du Libournais depuis 2014. Philippe Buisson a été conseiller à l’Elysée au sein du pôle "communication" de 2014 à 2017. Il a été attaché parlementaire puis directeur de cabinet de Gilbert Mitterrand entre 1997 et 2008, conseiller régional d’Aquitaine entre 2004 et 2015, vice-président du Conseil régional, chargé des TER en décembre 2008, porte-parole de la Région Aquitaine en 2010, conseiller municipal puis adjoint au maire de Libourne en 2008, vice-président de la communauté de communes du Nord Libournais en janvier 2010, vice-président de la communauté d’agglomération du Libournais, chargé des transports et de l’intermodalité en 2012, secrétaire national du Parti socialiste, chargé des médias en novembre 2012.

Andrès BORTHAGARAY, directeur section Amérique Latine à l’Institut pour la ville en mouvement

Andrés BORTHAGARAY est architecte, président de la fondation Furban et directeur section Amérique Latine à l’Institut pour la ville en mouvement depuis 2008. Dans le cadre de ses missions, il anime des ateliers dans plusieurs villes de la région sur les thèmes de la gouvernance des mobilités, des espaces publics du mouvement et de la Ville Lisible. Il a par ailleurs organisé des ateliers au Forum urbain mondial de Medellín, à la Biennale dello spazio pubblico à Rome et a participé à un hub sur l’avenir de la forme urbaine à Stockholm. Il contribue également à l’élaboration de nouveaux programmes d’enseignement au sein d’un réseau d’universités et pour la formation de professionnels des services publics urbains. En 2009, il dirige la publication ¡Ganar la calle ! Compartir sin dividir. En 2013, il est co-auteur, avec Jean-Pierre Orfeuil, de La fábrica del movimiento.

Il a été directeur du conseil de planification stratégique pour la ville de Buenos Aires, où il a été sous-secrétaire à la décentralisation et aux transports.

Pierre VELTZ, Grand Prix de l’urbanisme 2017

Pierre VELTZ est ingénieur des Ponts et Chaussées, docteur de l’EHESS et HDR en sociologie, ancien président-directeur général de l’établissement public de Paris-Saclay, après avoir dirigé la mission Grand Paris auprès de Christian Blanc. Il a d’abord travaillé dans les domaines de la planification urbaine, dans l’administration de l’Equipement et à la SCET. De 1999 à 2003, il a été directeur de l’ENPC (Ecole des Ponts ParisTech).

Il a créé le Laboratoire techniques territoires et sociétés (Latts) et dirigé l’Institut pour le développement et l’aménagement des territoires en Europe (IHEDATE). Ses travaux portent principalement sur la relation économie-territoires. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, notamment : Mondialisation, villes et territoires : Mondialisation, villes et territoires : une économie d’archipel (1996), Faut-il sauver les grandes écoles ? De la culture de la sélection à la culture de l’innovation (2007), Le nouveau monde industriel (2008), Paris France, Monde. Repenser l’économie par le territoire (2012), Son dernier ouvrage s’intitule : La société hyper-industrielle. Le nouveau capitalisme productif (2017). Il a obtenu le Grand Prix de l’urbanisme en 2017.

Corinna MORANDI, professeur au Politecnico de Milan, Département d’architecture et d’études urbaines

Corinna MORANDI est professeur au Politecnico de Milan, Département d’architecture et d’études urbaines.
Ses travaux portent sur la planification de l'aire métropolitaine de Milan, la comparaison des politiques urbaines et stratégies territoriales en Europe, et le rôle du commerce et des pôles économiques dans les dynamiques urbaines. Auteur de nombreuses publications, elle a récemment publié From Smart City to Smart Region : Digital Services for an Internet of Places, en 2016 en collaboration avec A. Rolando et S. Di Vita, chez Springer ; Forms of urban change. Nodes of knowledge-based networks as drivers of new metropolitan ,patterns in Southern Milan, en 2017 avec M. Paris, Milan : Productions, Spatial Patterns and Urban Change, chez Routledge ; Mega Events and Legacies in Post-Metropolitan Spaces : Expos and Urban Agendas, en 2017 avec S. Di Vita, chez Palgrave.

LES RÉSULTATS DU PROGRAMME DE RECHERCHE POPSU 2 A LA LUMIÈRE DES EXPÉRIENCES ÉTRANGÈRES

Dans le cadre du bilan scientifique du programme de recherche intitulé Popsu 2, la plate-forme a lancé un appel à candidatures afin de sélectionner des chercheurs en vue de produire une contribution scientifique dont l’objet était de mettre en perspective les résultats de recherche Popsu 2 à la lumière des  expériences étrangères.
Cette dernière devait permettre d’analyser de manière décalée les problématiques qui se posent dans le cadre de la structuration des métropoles en France. L’enjeu était d’observer la situation française actuelle par l’analyse d’une ou plusieurs des thématiques des travaux de recherche Popsu 2.
Il était aussi de contribuer à une réinscription de la recherche et des pratiques françaises dans le champ des débats, des comparaisons  et  des  recherches  internationales.

Consulter les travaux :

  • The creative city and urban fragmentation - Frank Eckardt  Image retirée. Article
  • Piloter la métropole, une histoire de valeurs - Régulation métropolitaine en France et en Suisse - Marc Antoine Messer, Vincent Kaufmann, Emmanuel Ravalet, Stéphanie Vincent - Image retirée. Article
  • Cross Perspectives France/Italy on Knowledge Economy and Urban Change - Corinna Morandi, Gabriele Pasqui, Simonetta Armondi, Stefano Di Vita -  Image retirée. Article
  • La gare : une fabrique de projets. Renouveau de l’équipement ferroviaire à travers la construction d’un modèle métropolitain international pour Tokyo au début du XXIe siècle - Corinne Tiry-Ono - Image retirée. Article
  • La création des métropoles et la place du développement durable en France, observées depuis le Royaume-Uni - Emilie Leclercq, Sébastien Loew - Image retirée. Article
  • Governance and territorial regulation of the metropolis in Germany and France - Karsten Zimmermann, Patricia Feiertag - Image retirée. Article
  • POPSU 2 and the wider international context for cities and cityregions (DRAFT) - Olivier Sykes, Chris Couch - Image retirée. Article
  • Un regard décalé sur la recherche urbaine française dans le contexte des travaux récents du POPSU 2 : quelques propositions pour la suite - Daniel Latouche Image retirée. Article
publications
Les publications POPSU 2

Conveniently extend scalable e-services vis-a-vis an expanded array of partnerships. Completely benchmark exceptional leadership for intuitive users. Rapidiously monetize customized functionalities with long-term high-impact technologies. Interactively synergize leading-edge data for technically sound vortals. Intrinsicly promote ubiquitous experiences and customized outsourcing. Collaboratively plagiarize distributed infrastructures before leveraged solutions.

Publications

Revues

Hors série n°50 de la revue Urbanisme « 10 métropoles en recherche(s) »

Image retirée. Telecharger la revue en PDF

Dossier Partenaires de la revue Urbanisme n°391

Image retirée. Télécharger le dossier en PDF

Premier plan n°32 - janvier-juin 2015 - dossier du journal d'information du Puca "Métropoles, entre fiction et réalités"

Image retirée. Télécharger la revue en PDF

Premier plan n°35 - octobre 2016-janvier 2017 - Entretien avec Elisabeth Campagnac-Ascher, conseillère scientifique du programme Popsu 2
"Collectivités, chercheurs et stratégies urbaines, la nécessaire médiation"

Image retirée. Télécharger l'article en PDF

Interco n°214 - Revue de l'ADCF - novembre 2016 - Les métropoles à la loupe de la recherche

Image retirée. Télécharger l'extrait de la revue en PDF

Interco n°215 - Revue de l'ADCF - décembre 2016 - Economie de la connaissance

Image retirée. Télécharger la revue en PDF

Paris Saclay Le media, 2 février 2017, "Pour une ville… ergonomique, amie des travailleurs…"

 

Interco n°216 - Revue de l'ADCF - janvier 2017 - Aménager par les trames vertes et bleues

Image retirée. Interco n°216 - Aménager par les trames vertes et bleues

Popsu : les intelligences territoriales en partage - Supplément Traits urbains

Image retirée. Popsu : les intelligences territoriales en partage - Supplément Traits urbains

Interco n°225 - Revue de l'ADCF - décembre 2017 - Les fragilités urbaines - Regards croisés Antoine Dulin/Jérôme Dubois

Image retirée. Regards croisés sur les fragilités urbaines

Interco n°228 - Revue de l'ADCF - mars 2018 - Porter le projet métropolitain - Regards croisés Laurent Devisme/Vincent Fouchier

Image retirée. Regards croisés sur la construction du projet métropolitain

Diagonal n°202 - mars 2018 - Les métropoles vues d'ailleurs : l'accueil en question

Image retirée. Les métropoles vues d'ailleurs : l'accueil en question

Interco n°229 - Revue de l'ADCF - avril 2018 - Gares et pôles d'échanges - Regards croisés Marc Dumont/Frédéric Sanchez

Image retirée. Regards croisés sur Gares et pôles d'échanges

Interco - Revue de l'ADCF - Recueil de l'ensemble des articles sur POPSU

Image retirée. Interco - Revue de l'ADCF - POPSU2

 

Plaquettes

Collection des ouvrages Popsu : 23 ouvrages pour comprendre les enjeux et les évolutions des métropoles en France et en Europe

Image retirée. Collection POPSU

Interroger la recherche par l'action, éclairer l'action par la recherche - Plaquette de présentation de la Plate-forme d'observation des projets et stratégies urbaines

Image retirée. Interroger la recherche par l'action, éclairer l'action par la recherche

Exploring research through action, illuminating action through research

Image retirée. Télécharger Exploring research through action, illuminating action through research

Etre métropole dans un monde incertain d'Alain Bourdin, 2017, Collection Les Conférences POPSU

 

 

Vidéos

Dessiner"> la métropole (2'45)

Événements associés

Ressources associées

Document
Sous la direction de Patrice Godier, Thierry Oblet, Guy Tapie, paru aux éditions Le Moniteur en janvier 2018
POPSU 2
Document
Sous la direction de Fabrice Escaffre et Marie-Christine Jaillet, Editions du Moniteur, 2016
POPSU 2
Document
Sous la direction de Gilles Novarina et Natacha Seigneuret, Editions du Moniteur, 2015
POPSU 2
Document
Sous la direction de Marie-Pierre Lefeuvre, Editions du Moniteur, paru en octobre 2015
POPSU 2