© P. Daniel
Baronnies Provençales PNR

En pleine crise sanitaire, la santé est un sujet d’actualité. La COVID-19 a rendu plus aigus des problèmes d’accès aux services de santé déjà bien connus dans les territoires ruraux. Les confinements vont-ils renforcer le renoncement aux soins dont l’accès est déjà difficile là où l’offre se raréfie et où la mobilité n’est pas aisée ? C’est un paradoxe dans des territoires où l’on promeut le bien-être et la qualité de vie. C’est sur ce sujet que se penche le Parc naturel régional des Baronnies provençales avec 14 chercheurs et 27 partenaires (communes, hôpitaux, intercommunalité, Département…).

Une organisation territoriale concentrique : les villages au centre, les villes dans les franges

L’identité de ce territoire d’exception repose sur l’interface entre les milieux provençaux et alpins, il bénéficie d’un climat méditerranéen et d’une géologie originale. Le territoire à dominante rurale, est marqué par un vieillissement de la population et une croissance démographique lente. Ces évolutions ont tendance à fragiliser le monde rural et particulièrement le cœur du Parc en déprise démographique et agricole. L’économie locale repose principalement sur l’agriculture et le tourisme. Rassemblant plus de 35 000 habitants et couvrant environ 2 000 km2, le Parc est composé de nombreux villages et de quelques petites villes, dont la plus importante, Nyons, compte 7 500 habitants. Les villes se trouvent plutôt dans les franges Est et Ouest du territoire. Aucune ville ne structure le centre du territoire : les Baronnies provençales tiennent leur cohérence de leur configuration paysagère, géologique et environnementale, mais sur le plan historique elles se trouvent à la convergence de confins administratifs. 

Créer des produits et services de soins et de santé grâce à la coopération entre acteurs

Le programme de recherche-action se propose d’interroger la notion de réciprocité entre les villes du Parc, les ville-portes de moins de 20 000 habitants et la grande ruralité du Parc naturel régional au travers d’un fil conducteur « être en santé dans les Baronnies provençales ». La notion de santé est appréhendée de manière large comme un enjeu aux multiples facettes complémentaires : à la fois la possibilité d’être soigné, mais aussi l’accès à l’éducation, à la culture, à une alimentation saine et à un environnement de qualité, toutes choses participant d’une vie “en santé” et nourrissant l’attractivité d’un territoire. Les trois axes explorés, biodiversité, qualité environnementale et offres de soins partagent l’hypothèse que la coopération entre acteurs permet de valoriser efficacement une ressource du territoire et de concrétiser un projet en émergence. Le projet de recherche apportera des propositions d’actions en fonction de cette exploration : élaborer une cartographie du système d’acteurs, des projets et des ressources, formuler des propositions méthodologiques de coopération dans le cas de projets déjà constitués 

Coordination et communication comme piliers des recherches

Le projet réunit 14 chercheurs issus de champs disciplinaires : des géographes, écologues, historiens, sociologues… Cette approche pluridisciplinaire donnera lieu à une exploration de la problématique de recherche en mobilisant des concepts et outils méthodologiques diversifiés. Outre la richesse du récit territorial qui en résultera grâce à des enquêtes et entretiens d’élus locaux et d’acteurs de la santé et du bien-être sur le territoire, cela permettra de dégager des éléments de constats partagés sur les ressources valorisables et des pistes d’actions consolidées à l’échelle de l’ensemble du projet de recherche au bénéfice des acteurs locaux. Si le fil conducteur de la démarche est la coopération des acteurs du territoire, elle est aussi un enjeu fort de l’équipe de recherche. Enfin, la notion de recherche-action suppose une étroite relation entre ces deux composantes : l’équipe a fait le choix d’organiser dès le départ du projet un groupe technique qui réunit les chercheurs et les techniciens du Parc. Le comité de pilotage réunit les élus et acteurs locaux qui ont manifesté leur intérêt à cette démarche. 

Équipes

Elus et Partenaires
Fonction
14 communes, 2 intercommunalités, département de la Drôme, structures de santé, SCIC villages vivants
Chercheurs
Fonction
Laboratoire PLEÏADE, Laboratoire UMR 5600 EVS, Laboratoire d'Études Rurales, Conseil scientifique du PNR des Baronnies provençales

Partenaires