Chateau-Thierry, Noj Han, Flickr
Chateau-Thierry

Château-Thierry est une petite ville de près de 15 000 habitants, dynamique mais vieillissante.  Elle a subi, comme nombre de villes du même type, une importante désindustrialisation et une perte d'attractivité dans la seconde moitié du vingtième siècle. Ce phénomène s’illustre par l’île du faubourg de la Marne qui accueillait les usines Belin (usine U1) jusqu’en 1990 et est devenue une friche en reconversion dédiée à la recherche, à l’enseignement, la création et la diffusion artistique contemporaine.

La culture au service de la reconquête urbaine

En 1995, la municipalité signe un bail emphytéotique de vingt ans, permettant l’installation progressive d’activités dans l’usine U1. En 2016, la ville acquiert définitivement le site de la friche U1, soit un ensemble foncier de 12 500 m². Ainsi, dès 2006, la salle de spectacle départementale La Biscuiterie, une mission locale, des associations artistiques et culturelles s’y installent progressivement. Le pôle d’expositions temporaires de 2006, le Silo, est maintenant un centre de création et de diffusion de l’art contemporain. Cet équipement culturel pluriel, qui permet de lutter au quotidien contre les inégalités d’accès à la culture en proposant une offre entièrement gratuite, est aussi un instrument de revitalisation de l'île, ainsi que de l’ensemble de la ville, car il est au cœur des principales opérations de reconfiguration urbaine de Château-Thierry.

Produire la ville avec ses habitants

La pépinière U1 est un espace d’autant plus stratégique que le quartier de l’île est en relation directe avec deux autres projets engagés par la municipalité et la communauté d’agglomération. La revitalisation du centre-ville est le projet phare de la ville. Il s’appuie sur un patrimoine architectural et culturel municipal particulièrement riche, mais peu mis en valeur : immeubles dégradés, commerces en déshérence, services peu adaptés aux attentes des résidents, cadre urbain et espaces publics mal végétalisés ou aménagés, etc. Ensuite, l’aménagement du quartier de gare, où la communauté d'agglomération s’oriente vers un projet de développement mixte pour limiter la dispersion de l’habitat et des activités, avec un renouvèlement et une densification du tissu urbain dans les dents creuses et les anciens sites industriels. L’enjeu de la pépinière U1 de l’île, en termes de cohérence des transformations et des politiques urbaines, est de réarticuler le cœur de ville au quartier de gare. Il est ici question de "faire ville" avec les usagers de la gare, les commerçants, les résidents, les habitants des communes voisines, les associations, etc. En quoi les actions mises en place accompagnent-elles des dynamiques urbaines plus larges de qualité de vie ? Comment associer les habitants aux actions, dans une logique de co-construction et de co-production urbaine ? Comment rendre la démarche de Château-Thierry "exportable" pour d'autres petites villes confrontées aux mêmes enjeux ?

 

Équipes

Chercheurs
Prénom
François
Nom
Mancébo
Fonction
Responsable scientifique, Université de Reims Champagne-Ardenne – CRDT
Prénom
Francis
Nom
Beaucire
Fonction
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Géographie-Cités
Prénom
Sylvie
Nom
Salles
Fonction
École Nationale Supérieure de Paysage de Versailles – LAREP
Prénom
Lucas
Nom
Bonnel
Fonction
vidéaste-plasticien, Lavurb
Prénom
Carmen
Nom
Bouyer
Fonction
Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD)
Prénom
Florian
Nom
Guérin
Fonction
Lavurb
Prénom
Quentin
Nom
Lefèvre
Fonction
Lavurb
Elu
Prénom
Sébastien
Nom
Eugène
Fonction
Maire de la Commune de Château-Thierry
Membres Associés
Prénom
Lucas
Nom
Bonnel
Fonction
Vidéaste-plasticien
Prénom
Carmen
Nom
Bouyer
Fonction
Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs
Prénom
Florian
Nom
Guérin
Fonction
Lavurb
Prénom
Quentin
Nom
Lefèvre
Fonction
Lavurb

Thèmes liés

Modes de vie et pratiques habitantes

Dans des territoires aux espaces pluriels et divers, les modes de vie et les pratiques habitantes sont nombreux. Ainsi, interroger ceux-ci revient à appréhender les relations entre l’ensemble des populations et espaces d’un territoire au travers de la vie de ses habitants. Les parcours résidentiels, les mobilités, l’alimentation, l’accès aux soins ou aux loisirs sont autant de domaines concernés par la diversité des modes de vie pouvant permettre de trouver des leviers d’action publique dans le but d’améliorer la qualité de vie de chacun.

Culture

Le domaine culturel est, sans interruption depuis la fin des années 1970, un thème récurrent du développement urbain montpelliérain. Comment a-t-il intégré l’essor d’une urbanisation bien plus large ? Cette recherche présente la trajectoire et les différents enjeux d’une définition non plus municipale mais intercommunale du développement culturel. Quels sont les domaines concernés ? Selon quels principes d’aménagement du territoire intercommunal, et avec quels effets sur la gouvernance, multi-niveau, des politiques culturelles ?