Isle-sur-la-Sorgue, crédit Julien Michel
Isle-sur-la-Sorgue

Pour exister sur son territoire, la commune de l’Isle-sur-la-Sorgue, située dans le département du Vaucluse et composée de 19483 habitants (INSEE 2015), s’est engagée en 2017 dans une démarche de marketing territorial : L’Isle-sur-la-Sorgue Village-monde. Le programme de recherche proposé ici vise à en interroger les principaux ressorts, les effets en terme de gouvernance territoriale tout comme les dynamiques de réception par la population locale.

 

Attractivité et inégalités territoriales

Concernant la politique de marketing territorial impulsée par la commune, l'équipe a décidé de se concentrer plus particulièrement sur la stratégie d'innovation patrimoniale et culturelle, notamment celle en cours autour de la réhabilitation du centre historique, l’Isle-sur-la-Sorgue Village-monde. Il s'agit ainsi . Il s'agit ainsi de questionner les impacts de cette stratégie en termes d’attraction de clientèles nationale et/ou internationale mais aussi au niveau des enjeux de gouvernance métropolitains. Si la métropolisation d’Avignon (projet du Grand Delta rhodanien) et d’Aix-Marseille Provence est une composante essentielle de l’attractivité des territoires, la commune y voit aussi une menace due à la faiblesse d’image d’Avignon et à la montée en puissance de la Métropole d’Aix-Marseille Provence. Comment une petite ville arrive-t-elle - ou non - à mutualiser et développer des synergies fortes en termes de marque, d’offres, d’actions transversales, de communication, d’organisation ou de financement avec d’autres niveaux territoriaux plus importants ? L'équipe sera également attentive à analyser les fractures territoriales que peut porter en germe cette stratégie.

Au-delà des seuls influenceurs : à la rencontre des nouveaux arrivants et des publics en marge

Afin d’interroger les effets et les conditions de réussite de cette démarche territoriale, un focus sur les « nouveaux arrivants », cœur de cible des politiques d’attractivité, sera réalisé à travers l’élaboration d’un portrait socio-démographique de ces habitants. Il s’agit par ailleurs ici de dépasser la figure classique des “influenceurs” largement mobilisée dans la démarche pour s’intéresser à des catégories d’acteurs du territoire jusque-là peu ou pas impliqués : associations non directement mobilisées dans la réhabilitation du centre historique, populations paupérisées du centre-ville, nouveaux arrivants, populations vivant à la périphérie du périmètre “Village-monde”, jeunes en difficulté sociale et professionnelle.

Équipes

Chercheurs
Prénom
Magali
Nom
Nonjon
Fonction
Responsable scientifique, IEP d’Aix-en-Provence – CHERPA
Prénom
Christèle
Nom
Lagier
Fonction
Responsable scientifique, Avignon Université – LBNC
Prénom
Philippe
Nom
Aldrin
Fonction
IEP d’Aix en Provence – CHERPA
Prénom
Jeanne
Nom
Vermeirsche
Fonction
IEP d’Aix-en-Provence- CHERPA
Elus
Prénom
Pierre
Nom
Gonzalvez
Fonction
Maire de l’Isle-sur-la-Sorgue, Vice-Président du Conseil Départemental du Vaucluse
Professionnels
Prénom
David
Nom
Albendea
Fonction
Directeur Habitat Environnement et Développement Durable, Mairie de l'Isle-sur-la-Sorgue
Prénom
Géraldine
Nom
Cautier
Fonction
Coordinatrice Isle-sur-la-Sorgue Village-monde
Prénom
Caroline
Nom
Fischer
Fonction
Coordinatrice Isle-sur-la-Sorgue Village-monde
Prénom
François
Nom
Guyonnet
Fonction
Directeur du patrimoine, Mairie de l'Isle-sur-la-Sorgue

Partenaires

Thèmes liés

L'attractivité en débats

Les métropoles ont longtemps été pensées comme des vecteurs d’attractivité. Leur position de centralité et le regroupement de nombreuses structures administratives, économiques, politiques et touristiques en leur sein ont poussé à les envisager comme des centres capables d’attirer autant les investissements que les flux humains. Parallèlement, la place de l’échelle de gouvernance municipale s’est vu croître depuis la fin des années 1980, accordant une place et une indépendance à ces métropoles toutes imbriquées dans des réseaux d’échanges multi-scalaires.

Modèles économiques

Le développement économique des métropoles, villes et territoires, et leurs modèles économiques soulèvent des enjeux de résilience, d’attractivité du territoire, de bien-être social, et de réduction des inégalités socio-économiques. Les tendances économiques actuelles telles que la délocalisation, la mise en concurrence des territoires ou encore la spécialisation tendent à s’orienter vers la coopération économique entre les territoires. La recherche au sein des plateformes POPSU s’attache à observer ces modèles, leurs jeux d’acteurs et leurs transitions actuelles.

Culture

Le domaine culturel est, sans interruption depuis la fin des années 1970, un thème récurrent du développement urbain montpelliérain. Comment a-t-il intégré l’essor d’une urbanisation bien plus large ? Cette recherche présente la trajectoire et les différents enjeux d’une définition non plus municipale mais intercommunale du développement culturel. Quels sont les domaines concernés ? Selon quels principes d’aménagement du territoire intercommunal, et avec quels effets sur la gouvernance, multi-niveau, des politiques culturelles ?