Magny-en-Vexin, crédit Wilfried Koba
Magny-en-Vexin

À 60 km du centre de Paris et 25 km de Cergy-Pontoise, Magny-en-Vexin est une petite ville historique de 5600 habitants, siège de la Communauté de communes « Vexin-Val-de-Seine », et adhérente au PNR du Vexin français. Elle est étudiée en tant que centre de son écosystème territorial, compris aussi bien dans un sens économique que dans un sens écologique. L’hypothèse soutenue est que l’avenir de la ville dépendra de la manière dont on saura articuler centralité urbaine et centralité territoriale.

Magny-en-Vexin, un territoire intermédiaire

Magny-en-Vexin est à une distance de 20 à 35 km des villes moyennes de Beauvais, Vernon, Mantes-la-Jolie et Cergy-Pontoise. La ville voit sa croissance pavillonnaire commencer à la fin des années 1950. 60 ans plus tard, la population est multipliée par 2,5 et les déplacements quotidiens esquissent une réalité à deux visages : les mobilités sortantes dessinent une forme oblongue distendue par l’attractivité de la métropole, alors que les mobilités entrantes placent Magny au cœur d’un territoire rayonnant autour de la ville. Ces tendances expriment la réalité intermédiaire de Magny, entre passé, présent et avenir. D’une part la ville porte la trace de sa position historique dans son « finage », d’autre part, elle souffre d’une dépendance à la voiture due à l'attractivité de la métropole et entraînant l’éclatement des pratiques de consommation et de loisir.

 

La valeur des lieux, levier de revitalisation

Bien que Magny ne soit pas encore désertée par le commerce et l’emploi, sa centralité risque le délitement et une baisse de son attractivité. Notre hypothèse est que la valeur des lieux offre pourtant des leviers à un projet de revitalisation, à condition de s’appuyer sur les aspirations des citoyens plutôt que sur la simple conservation identitaire. Dans cette perspective, la recherche poursuivra trois objectifs. Au plan de l’enquête, il s’agira de mettre en évidence l’actualité et les dynamiques porteuses d’avenir. Au plan de l’action, il s’agira d’apporter au projet local le regard extérieur d’une expertise pluridisciplinaire afin de faciliter l’identification des blocages. Au plan de la montée en généralité, il s’agira de contribuer à l’interpellation des politiques publiques concernant les projets de territoire et les outils d’aide à la résilience des petites villes.

 

Équipes

Chercheurs
Prénom
Luc
Nom
Vilan
Fonction
Responsable scientifique, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles – LEAV
Prénom
Roberta
Nom
Borghi
Fonction
Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles – LEAV
Prénom
Éric
Nom
Chauvier
Fonction
École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles – LEAV
Prénom
Roland
Nom
Vidal
Fonction
École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles – LAREP
Prénom
Yves
Nom
Petit-Berghem
Fonction
École Nationale Supérieure de Paysage de Versailles – LAREP
Elus
Prénom
Luc
Nom
Puech d'Alissac
Fonction
Maire de Magny-en-Vexin
Professionnels
Prénom
Fabrice
Nom
Dubus
Fonction
Directeur Général des Services, commune de Magny-en-Vexin

Partenaires