Thizy Les Bourgs ©Communauté de l’Ouest Rhodanien
Thizy-les-Bourgs

Thizy-les-Bourgs, Accueillir pour Habiter Mieux. Récit Territorial des beautés à Thizy-les-Bourgs

En France, les opérations de revitalisation de petites villes s’attachent souvent à résorber des problématiques « lourdes » en adoptant des récits « classiques » de l’attractivité et de la recherche de ressources externes. A Thizy-les-Bourgs et dans la Communauté de Communes de l’Ouest Rhodanien (COR), on constate aussi une dimension d’accueil de publics souvent considérés comme non prioritaires et vulnérables. Comment cette dimension intègre-t-elle le récit territorial, les diagnostics et les programmes de la maitrise d’ouvrage ?

Le paradoxe des stratégies de la revitalisation : attractivité et/ou accueil ?

Thizy-les-Bourgs, commune fusionnée de 6 031 habitants, se décrit comme un des « pôles intermédiaires structurants » de la Communauté d’Agglomération de l’Ouest rhodanien (COR). Ce territoire au Nord-Ouest de Lyon, sous l’influence indirecte de la métropole, constate la déprise de ses centres-bourgs, tandis que les villages ruraux s’y repeuplent et les lotissements se multiplient.

La commune construit depuis longtemps, une politique d’attractivité pour contrecarrer ses difficultés bien repérées et informées : démographiques (décroissance et vieillissement), sociales (paupérisation et chômage), économiques (désindustrialisation et dépendance), structurelles (vacances résidentielle et commerciale, centres vides). Cette politique s’appuie sur de nombreux programmes nationaux dont la communes et la COR ont pu être lauréates - AMI « revitalisation des centres-bourgs », dispositifs RHI, ORI, OPAH, ORT…-, démontrant un réel savoir-faire de leur part dans ce type d’exercice.

Sous le récit classique de l’attractivité, argumenté par les documents programmatiques, se profile un récit « Off », celui de l’accueil de publics rejetés ailleurs, assumé par le centre-bourg, mais pas affiché. L’enjeu, pour les acteurs locaux, consiste bien à tenir ensemble l’apparent paradoxe entre attraction et accueil : entre capacité d’attirer « de l’extérieur » de nouvelles populations ou activités tout en intégrant au mieux « à l’intérieur » par une autre répartition et organisation.

Les beautés ordinaires comme ferment de territoires accueillants

L’accueil à Thizy-les-Bourgs se joue dans le contexte paradoxal d’une petite ville en déprise, mais qui se renouvelle, construit et aménage beaucoup. Ce territoire attire mais repousse aussi. Il est aimé mais quitté volontiers. Thizy-les-Bourgs propose de « donner envie de rester » en sus de celui de s’y installer. Il porte l’espoir d’une attractivité en tant que territoire « collectif plutôt que compétitif » et d’une hospitalité manifeste. Il s’agira de montrer comment l’accueil participe de l’habitabilité. L’hypothèse défendue est que la petite ville, telle que vécue de l’intérieur, réclame de considérer les beautés ordinaires, discrètes et alternatives comme des ressources internes, pérennes et fiables.

A la lecture des documents de programmation et de planification territoriale, la beauté de ces territoires des petites villes de campagne se repèrent dans les replis des grands appels à projets ; nous voudrions confronter ce constat à la reterritorialisation habitante continuellement à l’œuvre. L'enjeu de cette recherche, partagé avec les acteurs locaux, est de considérer que les politiques d'aménagement auraient tout à gagner à intégrer dans leurs référentiels ce type d'arguments.

Équipes

Elus
Prénom
Martin
Nom
Sotton
Fonction
Maire de Thizy-les-Bourgs ; 2ème Vice-Président de la COR au Développement durable, transition écologique, TEPos et ENR
Prénom
Alain
Nom
Servan
Fonction
Vice-Président de la COR à la Politique de l'habitat, urbanisme et aménagement de l'espace ; Architecte de profession
Professionnels
Prénom
Valérie
Nom
Lhéritier
Fonction
Responsable du service Habitat, aménagements urbains et politique de la ville (COR)
Chercheurs
Prénom
Romain
Nom
Lajarge
Fonction
Responsable scientifique, École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble / Université Grenoble-Alpes ; Chercheur à AE&CC ; Responsable scientifique de la Chaire Territorialisation et de la présente recherche-action
Prénom
Clémence
Nom
Dupuis
Fonction
École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble / Université Grenoble-Alpes ; Doctorante AE&CC et Chaire Territorialisation
Prénom
Stéphanie
Nom
David
Fonction
École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble / Université Grenoble-Alpes, Chercheuse associée AE&CC
Prénom
Franck
Nom
Lebail
Fonction
École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble / Université Grenoble-Alpes ; Chercheur associé AE&CC
Prénom
Adrien
Nom
Gey
Fonction
Chaire Territorialisation - AE&CC
Prénom
Pétronille
Nom
Blondon
Fonction
Chaire Territorialisation

Partenaires

Thizy-les-Bourgs
thizy es bourgs
thizy